Grey's anatomy
Le site de référence sur la série greys anatomy
Bienvenue sur www.greys-fr.net nous sommes le samedi 21 septembre bonne fête aux Déborah.

Fiche technique

Titre original : With you I'm born again

Titre français : Renaissances

Numéro de l'épisode : 127

1ère diffusion US : 23 septembre 2010

1ère diffusion FR : 04 janvier 2012

Ecrit par : Krista Vernoff

Réalisé par : Rob Corn

Guest stars : Jason George (Ben Warren), Matthew Fahey (Greg), Debra Mooney (Mme Hunt), Judy Prescott (Donna) et James Tupper (Andrew Perkins).

Photos promotionnelles : Ici

Captures : Ici

Lire la critique de l'épisode : Ici

Résumé

Le personnel de l'hôpital tente de faire face aux traumatismes physiques et émotionnels causés par la tuerie mortelle d'un tireur en quête de revanche. Tandis qu'un thérapeute, le docteur Perkins, arrive pour évaluer les capacités des médecins à reprendre le travail et les aider à se rétablir, Derek prend la décision spontanée de démissionner du poste de chef et se précipite de nouveau en chirurgie, faisant tout un peu trop vite. Pendant ce temps, Cristina se plonge dans la planification de son mariage.

Musiques

Midnight Hour par Reflection Internal : Talib Kweli & Hi-Tek
Undertow feat The fray & Esthero par Timbaland
Teach You To Fly par Wiz Khalifa
Thistle & Weeds par Mumford & Sons
Backed Into The Corner par Amy Stroup
Stare Into The Sun par Graffiti6
Salt In The Wound par Delta Spirit

Résumé détaillé

Chaque cellule du corps humain se régénère à peu près tous les sept ans. Tout comme les serpents, à notre manière nous muons. Biologiquement, on est tout nouveaux. On peut sembler être les mêmes, c'est sûrement le cas car le changement n'est pas visible, en tout cas pas chez la plupart d'entre nous, mais nous sommes tous changés. Complètement. Pour toujours.

Quand on dit ce genre de choses, "les gens ne changent pas", ça rend fou les scientifiques car le changement est littéralement l'unique constante en science. L'énergie, la matière, ça change toujours. La morphose, le fusionnement, la croissance, la disparition. C'est le fait que les gens tentent de ne pas changer qui est anormal. Cette tendance à s'agripper à ce que les choses étaient au lieu de les laisser être ce qu'elles sont, la manière qu'on a de s'accrocher aux vieux souvenirs au lieu d'en créer de nouveaux, la façon dont on persiste à croire, en dépit de toutes les données scientifiques, que tout est permanent dans cette existence. Le changement est constant. Comment on vit le changement, ça ne dépend que de nous. On peut le ressentir comme la mort ou comme une seconde chance. Si on ouvre les mains, que l'on perd prise, il faut l'accepter. Il peut être ressenti comme une montée d'adrénaline, comme si à tout instant on pouvait avoir une seconde vie, comme si à tout instant on pouvait renaître.
Copyright © 2006-2019 greys-fr.net